Avant de vendre son bien immobilier il y a un certain nombre de choses à savoir afin d’éviter que cela prenne des mois et surtout éviter les erreurs. Parce que dans l’immobilier une erreur peut très vite couter très cher.

Vous allez donc voir ce qu’il faut savoir avant de vendre votre bien immobilier.

La vente d’un bien immobilier peut prendre à peine 24 heures jusqu’à un an. Mais quoi qu’il arrive, même si votre appartement est vendu dès la première visite, vous aurez un délais pour les signatures. Mais avant la signature il y a un certain nombre d’étapes. Voyons les dans les grandes lignes.

L’estimation

L’estimation de votre bien immobilier est l’étape la plus importante. Si elle est trop haute, vous aurez moins de visites, donc moins d’offres et la vente prendra plus de temps. Si elle est trop basse, vous allez perdre de l’argent. Il faut donc trouver le juste milieu pour vendre rapidement et au meilleurs prix.

Beaucoup de particuliers font des erreurs sur l’estimation de leur bien immobilier. Ne vous fiez pas aux prix affichés par les autres particuliers. La plupart du temps la valeur affective est au dessus de la valeur du marché.

Pour trouver la valeur du marché certains sites donnent des prix par immeuble ou par zone. Mais cela ne suffit pas pour faire une estimation précise et juste. Parfois les prix donnés sont très en dessous ou au dessus du prix auquel on pourrait afficher un bien. Pour avoir une estimation au plus juste, le mieux est encore de demander à un agent immobilier.

Pour une estimation gratuite et précise, rendez-vous ici.

L’annonce

Il arrive souvent que les personnes cherchant à vendre leur appartement passent plus de temps à écrire l’annonce qu’à faire des photos. Mais sachez qu’une étude à montré que 41% des clients ne lisent pas l’annonce ! Et 95% passent 20 secondes sur la première photo ! Les photos sont donc beaucoup plus importantes. Ce sont elles qui donneront l’envie ou non de faire une visite. Donc prenez soin de faire de belles photos tout en respectant la réalité. Pas besoin d’utiliser Photoshop pour faire croire que le soleil rentre, ni d’objectifs en dessous de 10mm. Cela fausse la réalité et les clients risqueraient d’être déçus lors de la visite. S’ils doivent avoir une surprise, mieux vaut qu’elle soit bonne.

Les visites

Une fois votre annonce diffusée, si vous avez bien fait votre estimation et que vos photos sont de bonne qualité, vous aurez des appels. Vous remarquerez qu’on vous posera des questions alors que tout était décrit dans l’annonce. Ne soyez pas agacé, c’est normal. Comme je vous le disais précédemment, 41% des personnes ne lisent pas le descriptif et se basent quasi uniquement sur les photos (notamment la première).

Vous aurez aussi un grand nombre d’appels d’agences vous proposant leurs services ou bien vous disant qu’ils ont un “portefeuille de clients” à qui ils aimeraient présenter votre bien. Là encore c’est normal. La plupart des agences démarchent les particuliers pour les aider à vendre leur bien immobilier. Cependant toutes ne se valent pas, et si vous envisager de travailler avec l’une d’entre elles, il convient de bien se renseigner avant d’en choisir une.

Quels sont les tarifs ? Quel type de photos font ils ? Est ce qu’ils font des rapports de visite après chaque visite ? Est ce qu’ils ont de bons avis et de bons retours d’anciens clients ? Sur quels sites diffusent ils leurs annonces ? Vont ils vous accompagner jusqu’à la signature définitive ? Ont ils un service juridique pour vous aider ? …

Vous pouvez également regarder les avis qu’ils ont sur internet pour vous faire une idée.

Les offres d’achat

Ne vous précipitez pas sur la première offre venue. Non seulement il faut que le prix vous convienne, mais vous devez en savoir un peu plus sur les acquéreurs. Ont ils déjà fait les démarches auprès de leur banque ou d’un courtier ? Ont ils les moyens d’acheter ? Doivent-ils vendre leur appartement avant d’acheter le votre ? Sont ils motivés ? …

Ce sont des questions très importantes. Car si l’acheteur peut se rétracter jusqu’à 10 jours après la signature du compromis (et plus s’il y a une condition suspensive), ce n’est pas le cas du vendeur qui lui est engagé quoi qu’il arrive.

La signature

Le premier délais concerne la signature de la promesse. C’est l’acte qui vous engage à vendre à la personne dont vous avez accepté l’offre. Il faut compter environ 3 semaines, 1 mois après l’acceptation de l’offre pour que tous les documents soient réunis et l’acte soit rédigé par les notaires.

Dès que les acheteur vous ont fait une offre et que vous l’avez accepté, demandez leur les coordonnées de leur notaire et transmettez les à votre notaire. Dans le message à votre notaire vous préciserez le prix sur lequel vous vous êtes mis d’accord, l’adresse du bien, et le nom des acquéreurs. Ensuite cela durera environ 1 mois selon les délais de réponse du syndic (le notaire devra lui demander des documents), et selon sa charge de travail.

Sachez qu’à partir du moment où vous acceptez une offre par écrit, vous êtes engagé. Vous ne pouvez donc (en principe) pas vous rétracter. Même si la signature n’a pas encore eu lieu. Donc réfléchissez bien avant de vous engager. Dans le cas contraire un acquéreur pourra tout à fait se retourner contre vous et bloquer la vente.

Après la signature de la promesse, vous devrez attendre encore 3 mois environ avant la signature définitive. Si les acquéreurs font appel à un crédit c’est souvent la banque que l’on attend (édition de l’offre et transfert des fonds chez le notaire). Lors de la signature de la promesse vous allez déterminer la date butoir pour cette signature définitive. Ce n’est pas forcément la date à laquelle vous signerez, car si tout est en ordre avant, alors les notaires vous proposeront une signature plus tôt.

Conclusion

La vente d’un appartement se fait au cas par cas. Mais dans les grandes lignes, pour résumer, voici ce qu’il faut retenir :

  1. Faites une estimation au plus juste selon le marché et les caractéristiques précises de votre bien
  2. Les photos doivent mettre votre bien en valeur, mais sans déformer la réalité
  3. Soyez clair dans votre annonce et avec les clients
  4. Vérifiez que les acquéreurs ont fait leurs démarches et sont motivés
  5. Transmettez les coordonnées du notaire des acquéreur au votre pour qu’ils se mettent en relation
  6. Si le temps vous manque et que vous souhaitez confier la vente à une agence, renseignez vous bien sur chacun des points évoqués (prix, services, avis clients, disponibilité, retours …)

Vous avez une question ? N’hésitez pas à me contacter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *